Aquind

Projet d’interconnexion électrique souterraine et sous-marine de 2 000 MW entre la Seine-Maritime et la côte sud de l’Angleterre.

Image
ENR

Contexte

Les interconnexions jouent un rôle majeur dans la stratégie de l’Europe de l’énergie pour la mise en place d’un réseau électrique durable permettant une plus grande intégration des énergies renouvelables et garantissant à chacun l’accès à l’électricité à tout moment et au meilleur prix.
Les interconnexions offrent la possibilité d’importer de l’électricité depuis un pays voisin en cas de tension sur l’approvisionnement national, ce qui constitue une solution économiquement efficace. Elles évitent d’investir dans des capacités supplémentaires pour assurer la sécurité d’approvisionnement et permettent de mutualiser les investissements de production avec les pays voisins.

La  Commission de Régulation de l’Énergie (CRÉ) en explique le fonctionnement dans cette vidéo :

 

Statut du projet


L’Union Européenne, ayant constaté que les besoins en nouvelles interconnexions dépassaient les capacités d’investissement des gestionnaires de réseaux historiques, a mis en place des dispositions permettant à d’autres acteurs de prendre en charge ces infrastructures.

Sur les recommandations de 2018 de l’Agence de coopération des régulateurs de l’énergie (ACER) au niveau européen, le porteur du projet élabore avec les régulateurs français et britanniques le régime de régulation de l’interconnexion selon les principes spécifiés par la Règlementation Européenne. 

Image
ENR

 

 

Présentation du projet

La liaison sous-marine présente une longueur d’environ 185 km, dont 73 km dans les eaux françaises.
Le point d’atterrage privilégié est situé à proximité de Dieppe, sur la commune d’Hautot-sur-Mer. Il est réalisé en forage dirigé (absence de tranchée pour le passage du littoral).
La liaison souterraine, entre le point d’atterrage et le point de raccordement, est prévue sous environ 36 km de voiries existantes en Seine Maritime.
Le point de raccordement en France est le répartiteur de Barnabos (commune de Bertrimont, Seine Maritime) opéré par le gestionnaire du Réseau de Transport d'Électricité RTE.

 

 

Image
ENR

 

Porteur du projet

Le porteur de Projet est issu d’un groupe britannique acteur historique de l’énergie en Europe bénéficiant de 30 ans d’expérience dans les infrastructures énergétiques, le pétrole et le gaz, qui opère sa transition énergétique depuis 2010.
Conformément à la Réglementation Européenne, le porteur du Projet est indépendant des producteurs, distributeurs et gestionnaires historiques de réseaux d’électricité.
 

 

 

Calendrier prévisionnel

2014 - 2017   Études préliminaires, accords de raccordement avec RTE et National Grid
2017 - 2019   Études en mer, Étude d’impact environnemental, Ingénierie préliminaire
2018 - 2020   Concertation, réunions et enquête publiques
2019 - 2021   Autorisations administratives et Attribution des marchés de construction
2020 - 2023   Ingénierie détaillée, Décision d’investissement, Installation en mer et à terre

 

Marchés de construction

Le projet prévoit 1,4 milliard d’euros d’investissement (France + Angleterre).


Les travaux de construction sont confiés à de très grandes entreprises (dites de rang 1) spécifiquement habilitées et qualifiées pour ces travaux spécifiques, à terre et en mer. Ces entreprises sont sensibilisées à contractualiser avec les acteurs régionaux du projet pour leurs besoins de sous-traitance.


La Chambre de Commerce et d’Industrie de Normandie est mobilisée pour encourager la participation des entreprises de la région. Des réunions d’informations seront organisées en partenariat avec la CCI Normandie.

L'avis de marché publié au Journal Officiel de l’Union Européenne se décompose en deux lots (pouvant être réunis en un seul lot le cas échéant) :

  • Deux postes de conversion : près du répartiteur de Barnabos en Seine-Maritime en France et du poste de Lovedean dans le Hampshire au Royaume-Uni.
  • Câbles électriques et fibres optiques, terrestres et maritimes, y inclus les câbles de rechange.

 

Pour ces deux lots, les soumissionnaires sont invités à fournir les services suivants : conception détaillée, ingénierie, approvisionnement, fabrication, transport, l'installation, construction (y compris les travaux de génie civil), essais, mise en service, l'exploitation (option), maintenance (option), fourniture et livraison de pièces de rechange et gestion des interfaces avec d'autres fournisseurs.


Un contrat de conception et d'ingénierie sera signé avec chaque fournisseur de rang 1 et débutera avant la prise d'effet du contrat principal.
 

 

 

Image
ENR
Image
ENR

© DeepOcean / WSP / Stockton Drilling

 

consultations CCI Business

 

@tags_label