Présentation

Présentation du programme "grand carénage"

 

 

 

L’âge moyen du parc nucléaire français, qui permet de produire les ¾ de l’électricité du pays, est aujourd’hui proche

de 30 ans. Pour permettre l’allongement de la durée de vie de son parc nucléaire et intégrer de nouvelles normes de sûreté, EDF va engager au cours des prochaines années des travaux important sur l’ensemble de ses centrales. L’ensemble de ces opérations de maintenance lourde est appelé « grand carénage ». A l’occasion d’un récent comité central d’entreprise, le groupe EDF a donné davantage de précisions quant à l’organisation de ce programme qui doit s’étaler jusqu’en 2025.

 

Energie au coût compétitif et très faiblement émettrice de CO2, le nucléaire permet de produire 75% de l’électricité française. Si l’évolution de la part du nucléaire a été un sujet évoqué dans le cadre du débat sur la transition énergétique, l’atome est quoi qu’il en soit amené à conserver une place importante dans le mix énergétique français. Pour continuer à bénéficier de cette source d’électricité constante dans des conditions de sécurité maximales, d’importants investissements vont devoir être entrepris par EDF au cours des années à venir : c’est « le grand carénage ».

 

Ces travaux de maintenance lourde permettront d’intégrer de nouvelles normes de sûreté décidées après la catastrophe japonaise de Fukushima. Les travaux sont également destinés à prolonger la durée de vie du parc nucléaire français de quarante à soixante ans, raison pour laquelle ils doivent être achevés avant la quatrième visite décennale des centrales (la première est prévue pour 2018-2019).

 

Une solution qui s’avérera plus économique que de construire de nouvelles centrales pour remplacer les centrales existantes, et qui permettra donc au parc de rester compétitif. L’énergie nucléaire pourra ainsi accompagner l’émergence des énergies nouvelles, dont les coûts de production sont encore élevés (à l’exception de l’éolien terrestre), et de solutions performantes pour stocker l’électricité produite par intermittence.

 

Le programme de maintenance s’étalera sur une dizaine année, avec un pic des travaux entre 2017 et 2022 et une hausse des opérations de 70% sur toute la période du grand carénage par rapport à 2012 (les centrales font régulièrement l’objet de travaux de maintenance notamment dans le cadre des visites décennales). Le montant total des investissements est estimé à 50 milliards d’euros pour la période 2012-2025.

 

Afin de permettre aux chantiers de se dérouler sans répercussion sur le niveau de production électrique, EDF s’engage à améliorer le taux de disponibilité des centrales nucléaires. L’objectif est d’atteindre en 2015 un niveau de performance comparable à celui de 2005, à savoir 83,5%, contre un peu moins de 80% l’an dernier.

 

Voir aussi : exploiter les centrales nucléaires dans la durée

 

 

Qualifications/certifications nécessaires

EDF a fait le choix de confier à des entreprises extérieures la majeure partie des opérations de maintenance de ses centrales. Cliquez sur l'image pour en savoir plus sur ces entreprises.

 

L’attribution des marchés passés dans le cadre du grand carénage bénéficiera à la fois aux PME locales et aux groupes de taille plus importante.

 

Retrouvez les informations utiles liées aux certifications dans la rubrique informations utiles de cet espace CCI Business EMR après vous être identifié :

Référentiel CEFRI

Note technique UTO 85/114 indice 17

Travailler en milieu nucléaire, le cahier des charges social

 

@tags_label